Editions des vins rares

Auteur : créateur de vins


L’auteur fait le choix des terroirs et des raisins qu’il propose à l’éditeur, avec une exigence impérative : que soient exclus les millésimes qui ne correspondent pas à la qualité recherchée.
Depuis plus de 25 ans, Jean-Armand Bloc intervient en tant que vinificateur-créateur de vins auprès de divers propriétaires.
Physicien de formation, il s’est reconverti dans la création de vins pour vivre sa passion de toujours. Jean-Armand Bloc, de conserve avec l'éditeur, supervise et dirige le process, de la vigne à la bouteille : en fonction du climat, agent directeur de l’évolution du raisin, et donc du travail requis sur la vigne, des choix au moment de la vendange, puis de la vinification, et enfin des assemblages. Il a une compétence tout à fait particulière pour la découverte de terroirs et de vignerons d’exception, la dégustation des vins au moment des assemblages qui donneront son goût spécifique au vin, lequel sera toujours, conjointement, une représentation du terroir et du millésime.
Ma conception dans la création d’un vin s’appuie sur :

  • Le respect du terroir
  • Le respect du cépage
  • Le respect du travail de la terre sans apport de produits phytosanitaires agressifs qui :
    • Fatiguent le terroir
    • Détériorent la vigne et altèrent les pieds de vignes
    • Et par conséquence directe, les grappes et les raisins
    Ces produits se retrouvent dans le jus de raisin … avec les conséquences bien connues sur la santé.
  • Le respect de la vigne : par exemple, lors de la taille, ne pas « faire pleurer la vigne », une expression, imagée certes, qui parle de souffrance !
  • Le respect des fruits : un raisin cueilli à parfaite maturité pour extraire un jus de raisin pur ; bien entendu un pressage en douceur
  • Le respect du facteur climatique qu’il faut prendre en compte à chaque moment, chaque année, garant de la différence

Savoir « donner du temps au temps » et laisser les levures indigènes faire leur travail de fermentation alcoolique puis les bactéries le travail de fermentation malolactique, en douceur, sous la bonne garde du vinificateur qui les surveillent « comme le lait sur le feu ».
Je privilégie donc une culture bio ou raisonnée selon les terroirs et l’histoire du domaine.
Personnification de la vinification par rapport à chaque vin qui donc est différente chaque année dans chaque domaine selon les impératifs climatiques.
Tout ceci apporte l’authenticité du millésime et la typicité du terroir.

Face à face
Comment est née cette passion pour le vin? Dès mon plus jeune âge, mon nez s'affine : mon père, Maître Graveur, mais aussi mycologue de renom, m'entraîne dans les diverses forêts françaises à la recherche des champignons (et des fleurs) que l'on distingue souvent aux parfums et odeurs qu'ils exhalent. Puis, c'est autour d'une table chaleureuse, animée et joyeuse que famille et amis savourent les récoltes en mets inventifs... avec de dive bouteilles.